Dimanche 12 novembre 2017 - 32ème ordinaire A

L’ATTENTE

> Cliquez ici pour télécharger les notes <

ACCUEIL

La paix nous est à tous offerte, car Dieu nous aime !

Il veut que nous vivions dans l’espérance.

Ne soyons donc pas dans la tristesse, comme ceux qui vivent sans espoir !

1

Sans arrêt, notre attention est attirée par du neuf, dans tous les domaines.

Certaines personnes sont constamment à l’affût de nouveautés de dernière mode, du dernier potin.

C’est souvent un défaut.

Mais, pour les chrétiens, ce pourrait être une qualité,   à condition...

  • À condition de remarquer les signaux adressés jour après jour.

  • À condition d’être toujours prêts à accueillir le Seigneur et sa Parole.

  • À condition d’être comme des veilleurs dans la nuit, attentifs à tout signe annonçant la venue du jour nouveau.

De tout cœur, et l’esprit bien éveillé, nous allons maintenant à la rencontre de Dieu qui nous a invités ce matin.

2

Le Seigneur nous donne constamment rendez-vous, nous devons être toujours prêts à le rencontrer.  Rencontrer Dieu ...

Il y a eu la rencontre décisive, notre entrée dans la foi consciente.

Depuis, nous allons de rencontre en rencontre, jusqu'à celle qui marquera notre passage dans le Royaume.

Notre assemblée du Dimanche est l'une de ces étapes de rencontre.

Nous rencontrons le Seigneur dans sa Parole, et nous nous souvenons de la croix.

C'est pourquoi, maintenant, nous chantons au Seigneur !

L

Notre Dieu est le Dieu qui tient ses promesses !

Celles-ci ne se réalisent pas sans luttes, mais elles se réalisent.

La promesse concerne aussi un ciel nouveau, un monde nouveau.

Nous voulons l’accueillir,  y répondre, nous voulons participer.

Elle est le moteur de notre vie !

L3

Nous célébrerons ce culte au nom de Dieu, il est toujours notre refuge.

Nous le célébrerons aussi au nom de Jésus-Christ, notre frère et notre ami.

Et nous le célébrerons encore au nom de l’Esprit Saint,

C’est le souffle de la vie, c’est le feu de l’amour !

Praxis 99

222 § 1 & 5 "Avec toi, Seigneur"

LOUANGE


Dieu est pour nous un rempart, Un refuge et un appui.

Un secours toujours offert lorsque survient le danger.

Aussi, nous ne craignons rien si la terre est secouée,

Si les montagnes s’effondrent, Basculant au fond des mers.

Quand les eaux des océans grondent et bouillonnent,

Quand les montagnes frémissent devant son emportement !

Il y a un fleuve, Ses eaux sont paisibles, elles réjouissent la cité de Dieu.

Les saintes demeures habitées par le Dieu très-haut.

Dieu réside au milieu de sa cité, elle ne chancelle pas.

Le Seigneur lui vient en aide, dès qu’apparaît le matin.

Les peuples s’agitent, des règnes s’effondrent.

Sa voix retentit et la terre tremble.

Le Seigneur de l’univers, l’Éternel est avec nous : Nous avons pour citadelle le Dieu de Jacob.

Venez contempler les œuvres, les hauts faits du Seigneur !

Il déchaîne sur la terre

Des ravages effrayants.

Il fait cesser les combats jusqu’aux confins de la terre.

Il a brisé l’arc et rompu la lance.

Il consume au feu tous les chars de guerre.

Arrêtez ! dit-il, reconnaissez-moi pour Dieu !

Je triomphe des nations, Je domine la terre.

Le seigneur de l’univers, l’Eternel est avec nous !

Nous avons pour citadelle le Dieu de Jacob.

Dieu, tu es mon Dieu ! C'est toi que je recherche !

Comme on attend l'aurore.

Mon âme a soif de toi.

Mon être entier soupire

Et languit après toi, comme une terre aride,

Épuisée et sans eau.

Oh ! Je voudrais te voir, Toi, dans ton sanctuaire.

Car ton amour fidèle vaut bien mieux que la vie, aussi mes lèvres chantent sans cesse tes louanges.

Lorsque, la joie aux lèvres,

Je chante tes louanges, je pourrai te bénir

Tout au long de ma vie.

Mon âme est rassasiée comme si je goûtais des mets succulents.

Oui, tu es mon appui, Je suis dans l'allégresse à l'ombre de tes ailes !

Je te suis attaché de toute mon âme et ton bras me soutient.

Psaume 63

Seigneur, tu fus pour nous, d'âge en âge, un refuge.

Avant que les montagnes aient été enfantées, et que tu aies créé la terre et l’univers, de toute éternité et pour l'éternité,

Toi, tu es Dieu.

Tu fais rentrer les hommes Jusque dans la poussière, Tu leur dis : Revenez, revenez fils d'Adam !

Mille ans sont à tes yeux Comme la journée d'hier Qui est déjà passée, c'est toi qui les emportes comme un peu de sommeil Qui s'efface au matin.

Ils sont pareils à l'herbe : elle fleurit le matin, passe, sèche et se flétrit.

Le temps de nos années ?

Au mieux quatre-vingts ans. Et leur agitation  n'est que peine et misère.

Car le temps passe vite, et nous nous envolons.

Apprends-nous à bien compter nos jours, et que notre cœur découvre la sagesse.

Reviens, Seigneur ! Reviens ! Exerce ta pitié envers tes serviteurs !

Fais prospérer pour nous l'ouvrage de nos mains !

Oh oui, fais prospérer L'ouvrage de nos mains !

Psaume 90/1‑17

Quand mes devoirs m'écrasent, quand la peur d'échouer noue ma gorge,

Quand le sens de ma vie n'est qu'un peu d'eau échappant à mes doigts.

Quand la mort livide me nargue de tous les coins.

Quand la consolation de la Parole a le goût d'une bière éventée, et quand mes lèvres trébuchent avant même de parler,

ALORS,

J'élève mes mains vers toi, Seigneur, comme un enfant qui se jette dans les bras de sa mère !

Et me retrouve alors sur un bastion ferme et inexpugnable.

De même qu'une mère ne demande jamais s’il s’agit d'amour ou de désespoir, mais se contente d'embrasser l'enfant en pleurs, Toi, Seigneur, tu ne poses pas les questions qui rebutent, tu me tiens simplement, fermement, pour que je ne tombe pas plus bas.

Aide-moi aujourd'hui à bâtir là-dessus, sans écouter la voix du doute !

Tiens-toi sur la porte ouverte,  sinon, j'aurai peur de revenir à la maison :

Je ne vois mon chemin que lorsque tu l'éclaires.

La confiance m'accompagne,  la peur s'est en­fuie, j'avance d'un pas léger sur le chemin qui ramène vers Toi.

Réécriture de Romains 14/9 + Ps 90/1-3,13/14  Beginn 132

46 § 1,2,3  "Dieu est pour nous la forteresse"


L O I

L’un des psaumes, ou l'épître (2e lecture)

HUMILIATION

Dieu saint, Dieu saint et fort, Dieu saint et immortel, Aie pitié de moi !

Toi seul est sage, prends pitié de ma folie !  Pardonne mon inconséquence !

Rappelle ma vie de la tombe.  Ne me laisse pas me contenter de moi, de mes petites misères, de mes élans éphémères.

Apprends-moi à marcher sur le chemin de la justice, au service de mes frères et sœurs.

Ainsi, je rendrai gloire à ton nom.

Tu m’aimes depuis toujours ; apprends-moi à vivre de ton amour, tu es mon créateur et mon père !

PPT 2008 David Mitrani

Mon Seigneur et mon Dieu, j'oublie trop souvent que si tu m’examinais de près, tel que je suis, ma vie serait en jeu.                                                                                                                                         Ma conscience m'accuse, elle me rejette dans la froide nuit.                                                              La pensée de ceux auxquels j'ai fait du tort me pèse, de même que celle de tous ceux envers lesquels je suis indirectement coupable.... je cherche refuge auprès de toi, dans ta lumière, dans ta chaleur.

Torturé, l'âme à nu, les mains vides, je reviens près de toi.

Mon Dieu, reprends-moi près de toi ! Dis-moi une parole libératrice.

Ne déçois pas mon espérance et ouvre-moi une voie nouvelle ; montre-moi comment je puis penser et agir sans nuire aux autres, de manière à ce qu'ils soient encouragés et stimulés. Prends ma vie dans tes bonnes mains.

Beginn 128

406  "Du fond de ma détresse"

GRÂCE



A

Le Seigneur notre Dieu nous fait miséricorde, il pardonne la passivité de notre foi et de notre espérance ; Il maintient nos cœurs en éveil, afin que nous soyons toujours prêts à le rencontrer, en attendant la rencontre finale de la vie éternelle.

L1

Psaume 90 écrit sous forme de déclaration au lieu d'imploration

Le Seigneur entend nos prières, Il répond à notre supplication,                                                              Il nous comble chaque jour de sa fidélité, nous crierons de joie tout au long de nos jours.

Il nous rendra en jours de joie les jours de nos épreuves ;                                                                   Il changera en années de joie nos années de malheur. Son œuvre apparaît envers ses serviteurs, Sa gloire envers leurs fils.

Oui, la bienveillance du Seigneur repose sur nous tous ! Il fait prospérer pour nous l'ouvrage de nos mains ! Oui, Il fait prospérer l'ouvrage de nos mains !

L2

Psaume 85

C'est de paix que le Seigneur parle à son peuple, à ceux qui l'aiment.

Quand ils abandonnent leurs égarements.

Le Seigneur pardonne les torts de son peuple et il couvre nos péchés.

Il a retiré toute sa colère Il a réfréné son indignation.

Son salut est certainement proche de ceux qui l'honorent.

160 "Notre Dieu est délivrance"

CONFESSION DE FOI


Je crois en Dieu, le Père,

Présent au cœur du monde, Il se laisse trouver par celui qui le cherche vraiment.

Je crois en Jésus-Christ, le Fils,

Il est la sagesse de Dieu dans la chair des hommes. Il nous précède sur les chemins de l'espérance.

Je crois en l'Esprit saint,

il donne à notre vie sa vraie qualité et son orientation décisive.

Je crois que l'Église est un espace de communion et de liberté, le lieu où l'on se prépare pour le rendez-vous du Royaume.

537 § 1 & 2 "Dieu fait de nous …"

OFFRANDE

PRIÈRE

Seigneur, notre offrande veut être une réponse à ton appel.

Qu'elle nous garde dans l'attente persévérante de l'avènement de ton règne. Par Jésus ....


ILLUMINATION

A

Dieu d'amour et de sainteté, si proche et si grand, les initiatives de ta fidélité ne cessent de nous parler. Ton Esprit veille sur nous, et nous voulons t'accueillir et te reconnaître en Jésus, ton Fils, il règne avec toi ...

Donne-nous, Seigneur, des visions nouvelles ! Donne-nous quelque chose qui réveille notre courage, qui donne un but à notre vie, une perspective à notre travail, quelque chose qui nous redonne de la joie.

Quelque chose qui nous fasse commencer nos journées dans la bonne humeur.

Nous pourrons alors avancer sans craindre l’avenir.

Renouvelle ton ancienne promesse. Ta Parole, source de la vie.

Beginn 136


Lectures du 32e dimanche ordinaire A

Proverbes 8, 12-20 et 32-36 ©TOB

La Sagesse présente ses titres

12Moi, la Sagesse, j’ai pour demeure la prudence.

J’ai découvert la science de l’opportunité.

13– Craindre le SEIGNEUR c’est haïr le mal. –

L’orgueil, l’arrogance, le chemin du mal et la bouche perverse, je les hais.

14Je détiens conseil et succès ; à moi l’intelligence, à moi la puissance.

15Par moi règnent les rois et les grands fixent de justes décrets.

16Par moi les princes gouvernent et les notables sont tous de justes juges.

17Moi, j’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui sont en quête de moi me trouveront.

18Richesse et gloire sont avec moi, fortune séculaire et prospérité.

19Meilleur est mon fruit que l’or, que l’or fin, et mon produit que l’argent de choix.

20Sur un chemin de justice je m’avance, dans le sentier du droit.

Heureux qui écoute la Sagesse

32Et maintenant, fils, écoutez-moi.

Heureux ceux qui gardent mes voies !

33Ecoutez la leçon pour être sages et ne la négligez pas.

34Heureux l’homme qui m’écoute, veillant tous les jours à ma porte, montant la garde à mon seuil !

35Car celui qui me trouve a trouvé la vie et il a rencontré la faveur du SEIGNEUR.

36Mais celui qui m’offense se blesse lui-même.

Tous ceux qui me haïssent aiment la mort.

1 Thessaloniciens 4, 13-18 ©TOB

La résurrection des morts et l’attente du jour du Seigneur

13Nous ne voulons pas, frères, vous laisser dans l’ignorance au sujet des morts, afin que vous ne soyez pas dans la tristesse comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. 14Si en effet nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, de même aussi ceux qui sont morts, Dieu, à cause de ce Jésus, à Jésus les réunira. 15Voici ce que nous vous disons, d’après une parole du Seigneur : nous, les vivants, qui serons restés jusqu’à la venue du Seigneur, nous ne devancerons pas du tout ceux qui sont morts. 16Car lui-même, le Seigneur, au signal donné, à la voix de l’archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel : alors les morts en Christ ressusciteront d’abord ; 17ensuite nous, les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 18Réconfortez-vous donc les uns les autres par cet enseignement.

Matthieu 25, 1-13 ©TOB

Les dix vierges

1« Alors il en sera du Royaume des cieux comme de dix jeunes filles qui prirent leurs lampes et sortirent à la rencontre de l’époux. 2Cinq d’entre elles étaient insensées et cinq étaient avisées. 3En prenant leurs lampes, les filles insensées n’avaient pas emporté d’huile ; 4les filles avisées, elles, avaient pris, avec leurs lampes, de l’huile dans des fioles. 5Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. 6Au milieu de la nuit, un cri retentit : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.” 7Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et apprêtèrent leurs lampes. 8Les insensées dirent aux avisées : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.” 9Les avisées répondirent : “Certes pas, il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ! Allez plutôt chez les marchands et achetez-en pour vous.” 10Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et l’on ferma la porte. 11Finalement, arrivent à leur tour les autres jeunes filles, qui disent : “Seigneur, seigneur, ouvre-nous !” 12Mais il répondit : “En vérité, je vous le déclare, je ne vous connais pas.” 13Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure.

181 § 1 & 2 "Cherchez d'abord"

PRÉDICATION

PRIÈRE


Aujourd’hui, c’est ton jour, ô mon Dieu.

Jour de repos, jour de rencontre entre toi et moi.

La rencontre aura-t-elle lieu ?  Il y a, aujourd’hui, tant de choses proposées, Souvent, tu disparaît derrières elles.

Je voudrais tant que ton jour devienne le mien…

Aujourd’hui, c’est ton jour, mon Dieu.

Jour de résurrection, jour de victoire sur la mort, Vais-je saisir la vie ?

Il y a tellement de sollicitations qui poussent à choisir ce qui mène à la mort, mais moi, au plus profond, j’aspire à vivre.

Je veux que ta résurrection devienne la mienne.

PPT 2011 d’après  Hans Lung

Père, en ce jour où nous regardons la mort en face, nous crions au secours.  Viens au secours de notre incrédulité. Nous accueillons ta Parole, nous croyons à ton amour, nous voulons y répondre.

Mais comment croire que nous retrouverons les proches qui nous ont quittés ?

Comment croire que nous reviendrons nous-mêmes à la vie après être redevenus poussière ? Marthe, Marie et les disciples ont vu la puissance de vie de Jésus, c'était il y a longtemps.  Nous, aujourd'hui, ne voyons rien.

C'est pourquoi nous te prions : aide-nous à voir l'invisible.

Donne-nous un signe de ta présence, donne-nous ton Esprit, renouvelle notre confiance en toi,  aujourd'hui et chaque jour !

PPT 2005 d'après Jean-Jacques Delorme

A

Seigneur notre Dieu, source de toute sagesse, tu es notre créateur et tu nous donnes des signes de ta bonté. Tu aimes tes enfants et tu donnes la sagesse à ceux qui te cherchent. Père, tu donnes l'espérance, tu n'as pas abandonné Jésus dans les liens de la mort et tu l'as établi Sauveur de tous ses frères.

Père, tu nous promets le Royaume des cieux, tu nous tiens éveillés pour le jour de Jésus et tu nous donnes de marcher à sa rencontre, dans la nuit.

Père tu appelles tous les hommes pour leur donner ta gloire en partage,

Tu fais grandir en  nous l’espérance de participer à la joie du Royaume.

Jésus est maintenant notre pain vivant.

Béni sois-tu, Dieu notre Père,  source de notre espérance !

Chant : 415 § 1, 2 & 3 "Je veux répondre, ô Dieu"

INTRODUCTION à la CÈNE

PRÉFACE

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !

Pardonnons-nous mutuellement, comme Dieu pardonne en Christ !

Nous disons merci pour Jésus-Christ,

Il nous ouvre le chemin vers Dieu le Père,

Dieu notre Père, nous te disons merci pour le rayonnement de ta sagesse.

Elle est inaltérable.  Elle nous est parvenue par Jésus.

En Lui, à la suite d'innombrables témoins qui ont marché à sa rencontre, nous pouvons discerner le sens ultime de notre vie.

Avec Lui, tu viens au-devant de nos désirs; tu nous tiens en éveil dans la nuit de nos lassitudes, et tu nous soutiens dans l'épreuve.

Parfois, la nuit se fait longue pour notre foi, mais si nous acceptons de brûler au feu de ton Esprit, rien ne pourra nous prendre au dépourvu.

Avec celles et ceux que tu reconnais pour tiens, qui se savent invités au rendez-vous de la fête sans fin, dans le coude à coude fraternel de ceux qui marchent à ta rencontre, Père, nous te chantons...

583 § 1 & 2 "Pour que nos coeurs"

INSTITUTION


Faisons tous silence devant le Seigneur !

Pour stimuler chez ses amis l'espérance et l'attente de fête, pour marquer les étapes de leur marche vers le Royaume, A la veille d'être livré, Jésus prit le pain...

PRIÈRE

Oui, Père, nous célébrons la vie accomplie de Jésus. Nous te présentons tout ce qu’il a fait pour que nous ne soyons pas sans espérance… (Ce qu'il a investi pour que la destinée de l'homme ne soit pas sans issue).

Par son baptême, Il s’est plongé dans notre mort humaine, et nous rappelons notre baptême, notre plongée dans sa vie victorieuse de ressuscité.

Notre foi reste en éveil : nous persévérons, attendant qu’un cri dans notre nuit annonce l'arrivée de l'époux, pour nous conduire dans la fête sans fin.

Jésus n'a pas craint de nous déconcerter en faisant de ce peu de pain, de ce peu de vin, les signes de son alliance et de sa vie déjà donnée.

Que son esprit nous donne maintenant de discerner le sens et la portée de son offrande : Nous portons ta lumière dans nos vies si fragiles ; ne laisse pas s'éteindre en nous la flamme de l’espérance, garde nous sensibles et fidèles aux appels de l’Esprit.

Garde celles et ceux qui veulent être présents dans le monde ; oui, garde nous tous à la recherche d'un art de vivre conforme à ton projet.

Eveille en nous une foi soucieuse de préparer le Royaume par des gestes de solidarité qui répondent à l'attente des humains.

Donne-nous de percevoir l'action de ton Esprit lorsque que nous aurons fait tout ce qui est en notre pouvoir.  Par Jésus...

582 § 4  "Pour que nos cœurs"

INVITATION

Heureux celles et ceux qui viennent puiser aux sources de la générosité. Le pain et le vin renouvellent nos énergies !  Venez…..

COMMUNION

Nous rompons le pain, il est la communion au corps du Christ, le Christ vivant met sa vie dans la nôtre, pour que notre vie devienne sienne.

Nous disons merci pour la coupe, elle est la communion au sang du Christ, la vie de Jésus-Christ veut être en nous, comme un sang nouveau, comme un vin de fête. Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

EXHORTATION

A

Le croyant veille :

Il veille pour rester conscient de la proximité de Dieu,

Il veille pour ne pas être surpris par les nuées et les orages de ténèbres,

Il guette les germes du monde nouveau sous la croûte des événements,.

Il veille pour lutter dès que l'homme est en danger,

Oui, Le croyant veille pour saisir la main du Christ venu arracher le monde à l'empire du mal.

CN

A

Veiller est une attitude d'espérance: en veillant nous affirmons que quelqu'un va déchirer les ténèbres.

Nous annonçons sa venue alors même que tout porte à l'abandon.

Veiller est une attitude d'amour, en veillant nous mobilisons notre ardeur en vue d'accueillir les autres.

Christ est en route.  Notre cœur et notre esprit sont en alerte, car Celui qui rejoint notre vie apporte le bonheur à tous les vivants.

Parfois la nuit de fait longue; mais nous restons vigilants afin de saisir les signes de la présence du Christ :

IL avance au milieu de nous, même si nous ne le reconnaissons pas.

CROIRE, C'EST VEILLER !

Charles Singer

L

Pas après pas, un jour à la fois, que le Seigneur nous garde persévérants.

Qu'Il renouvelle nos générosités, prêts pour l'inattendu de sa venue.

Allons à la suite du Christ, portant la paix qui vient de Lui !

887  "Que le Seigneur tournant vers nous sa face"


Stats

Affiche le nombre de clics des articles : 455521