Dimanche 26 novembre 2017 - (34ème et dernier dimanche année A)

Le CHRIST, ROI  de  l’UNIVERS

-->Cliquez ici pour consulter/télécharger les notes homilétiques/herméneutiques<--



ACCUEIL

Grâce et paix à vous tous, de la part de Dieu notre Père, et de Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur, dans la communions de l'Esprit de vie et d'amour !

Le Seigneur est pour nous un abri solide et sûr, toujours prêt à nous aider dans le malheur.

A1

Nous vivons dans un monde absurde, cassé, sans ressort.

Dans ce monde apparaît le visage rayonnant de Jésus-Christ.

Jésus nous dit à tous que rien n’est encore définitivement joué, que rien n’est perdu, que tout reste possible.

Et qu’il s’agit d’une espérance radicale, totale, complète : Jésus, Roi de notre être intérieur, veut, aujourd’hui, renouveler avec nous la face du monde !

A2

Bienvenue, Frères et Sœurs, à ce rendez-vous de la grâce !

Aujourd'hui, nous voulons nous souvenir de ce que l'œuvre accomplie par Jésus est destinée à rayonner dans tout l'univers.

Pour dire cela, nous employons l'image du Règne, du Royaume, de la Royauté.

Dans notre société, la royauté est plus un symbole qu'un grand pouvoir.

Mais nous savons quelle peut être l'influence d'un roi qui se veut un serviteur du peuple.

Le Roi symbolise l'Etat, la nation. C'est l'Etat qui est souverain: sans contester pour autant la propriété privée, il peut envoyer ses représentants partout ;

il peut décider des expropriations, édicter des règles d'urbanisme,

il peut ainsi limiter la liberté des citoyens dans l'utilisation de leurs biens.

Alors, si l'on compare Jésus-Christ à un roi, cela signifie surtout que le regard du Christ sur nos vies est souverain : nous ne pouvons rien Lui cacher, il a droit de regard sur l'entièreté de notre existence, sur l'entièreté du monde qui est le sien.  Nous chantons notre Roi !

Céla

L3

Bienvenue à vous tous !

Vous avez répondu à l'appel du Seigneur et vous êtes au rendez-vous de l'espérance. Aujourd'hui, nous voulons nous souvenir particulièrement de ceci :

  • chacune de nos vies a un sens,

  • chacun de nous a reçu du Seigneur un projet à réaliser,

  • chacun de nous est invité à répondre à cet appel.

L3

Nous voulons célébrer ce culte au nom de notre Dieu :

au nom du Père, il nous a faits intendants de sa création,

au nom du Fils, il nous a libérés de nos fautes et de nos dettes,

au nom de l’Esprit saint, cette force fait de nous des enfants de la lumière.

L5

Jour après jour, dimanche après dimanche, nos vies sont éclairées par l’Evangile.

Chaque étape est indiquée, annoncée, préparée.

Nous pouvons marcher sans crainte, même si, comme en ces dimanches de fin d’année liturgique, nous sommes invités à méditer sur la fin de ce monde-ci et sur une étape nouvelle pour chacune de nos existences.

Le monde nouveau se prépare et nous sommes invités à y collaborer.

208 § 1 & 2 "C'est toi, Seigneur, qui nous unis"

LOUANGE

Le Seigneur est mon Berger ! Je ne manque de rien.

Il me fait reposer dans des champs d’herbe verte, Il me conduit au calme près de l’eau.

Il me rend des forces, il me guide sur le bon chemin, pour montrer sa gloire.

Même si je traverse la sombre vallée de la mort, Je n’ai peur de rien, Seigneur, car tu es avec moi.

Ton bâton de berger est près de moi, il me rassure.

Tu m’offres un bon repas, sous les yeux de mes ennemis.  Tu verses sur ma tête de l’huile parfumée, Tu me donnes à boire en abondance.

Oui, tous les jours de ma vie, ton amour m’accompagne, et je suis heureux.

Je reviendrai pour toujours dans la maison du Seigneur.

Psaume 23 Parole de Vie

Dieu est pour nous un abri solide et sûr, prêt à nous aider dans le malheur.

C’est pourquoi nous n’avons pas peur, même si la terre se met à bouger.

Même si les montagnes tombent au fond de la mer.

Mais une paisible rivière coule et réjouit la ville de Dieu.

Dieu est dans cette ville, elle ne tombera pas.

le Seigneur de l'univers est à nos côtés, le Dieu de Jacob nous protège avec puissance,

venez voir les actions du Seigneur !

Il arrête les combats jusqu'au bout du monde,  Il brise les arcs, Il détruit les lances,

Il met le feu aux boucliers.

Le Seigneur crie : «Arrêtez ! et reconnaissez que je suis Dieu ! Je remporte la victoire sur toute la terre».

Il est à nos côtés, le Seigneur de l'univers, Il nous protège avec puissance, le Dieu de Jacob.

Psaume 46     Parole de Vie

Un ciel nouveau ! Une terre nouvelle !

Quelle perspective ! Quelle promesse !

La justice partira à la conquête du monde !

La servitude sera reléguée dans les souvenirs du passé !

On ne parlera d'exploitation que dans les livres d'histoire !

La torture sera inconnue, même dans le vocabulaire !

Notre langue sera le rire,  la louange de Dieu fera l'objet de nos propos.

D'autres personnes seront attirées, à cause de nous ; pleines d'admiration pour ce qui nous arrive, elles demanderont à connaître Dieu.

Serait-ce possible que là, les larmes soient séchées,  les cœurs guéris ?

Qu'il n'y ait plus, là, d'interdictions, ni de dépendances ?

Assez de pain pour tous ... pouvoir se rire de la mort ...

"Un ciel nouveau, une terre nouvelle !"

Ce dont nous n'avons fait que rêver sera la réalité.

Personne n'aura espéré en vain.

Personne n'aura patienté inutilement.

Beginn 135


98 § 1, 2, 3 & 4 "Entonnons un nouveau cantique"

L O I

(Prendre éventuellement dans la première lecture.)

ou

Souvent, sincèrement ou par dépit, nous disons : "ça m'est égal !"

Mais on ne peut pas toujours dire : ça m'est égal !

Devant Dieu,

il n'est pas égal que nous vivions d'une manière ou d'une autre ;

il n'est pas égal que nous nous respections ou nous nous méprisions ;

il n'est pas égal que nous désirions ceci ou que nous méprisions cela ;

il n'est pas égal que nous poursuivions tel but plutôt qu'un autre ;

il n'est pas égal que nous nous opposions à ceci plutôt qu'à cela.

Nous devrons tous comparaître devant Dieu.

Dieu n'est pas indifférent à ce qui se passe au milieu de nous.

Les cieux et la terre le confirmeront un jour.

Un jour, l'air pur, l'eau claire, le vert des forêts, l'humanité des villes, la joie des autres gens, les signes de justice au cœur du monde, toute la création et toutes les créatures témoigneront si, oui ou non, nous sommes bien le peuple de Dieu, ou si nous ne sommes que des prétentieux.

Un jour, Dieu révélera si nous avons été ses enfants, ou si nous avons seulement fait semblant.

Psaume 90/1-3,13 - 14 Beginn 133

HUMILIATION

A1

Source de lumière et de vie, sanctifie-nous, éclaire-nous, transforme-nous.

Dieu des prophètes, Père de Jésus-Christ, toi qui étais, qui es et qui viens, notre créateur et notre juge, nous voici tels que nous sommes.

Pardonne notre péché, nos cœurs insensibles, nos égoïsmes, nos lâchetés, notre vie si médiocre, notre manque de foi.

Nous venons te chercher, Seigneur de vérité, mystère caché de la vie, Dieu de bonté et de lumière.

Nous avons tellement besoin de toi et des transformations que tu opères.

Nous avons tout à apprendre de toi.

Regarde-nous, Seigneur, regarde notre monde, renouvelle en nous la vision de ton Royaume, il est justice, amour et grâce.

Il l’est maintenant, et il le sera toujours.

PPT 1999

A2

Seigneur, l'amour que tu nous révèle est souverain; pourtant, nous ne permettons pas

qu'il soit en tout le maître et l'inspirateur de nos vies.

Victorieux et vivant, Jésus nous appelle à partager sa vie ; pourtant, notre lourdeur

spirituelle nous empêche d'être au premier rang de ses disciples.

Tu nous appelles au Royaume où tu règnes dans l'amour ; pourtant, nos égoïsmes entravent notre réponse à cet appel !  Seigneur, aie pitié de nous!

429 § 1 "C'est vers toi que je me tourne"

GRÂCE

A

Lorsque nous confessons nos fautes, Dieu nous montre sa miséricorde.

Il nous découvre les secrets de sa bienveillance, Il nous conduit, émerveillés, vers le partage de sa vie éternelle.

Louons le Seigneur !

Céla

Ff

Ainsi parle le Seigneur : Les jours viennent où je conclurai avec mon peuple une alliance éternelle.

Je déposerai mes directives au fond de leur cœur.

Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

Je pardonne leurs crimes et ne parlerai plus de leur faute.

Jér. 31, 31 à 33

429 § 2 "C'est vers toi que je me tourne"

CONFESSION  DE  FOI


Je crois en Dieu, Le Père,

Il nous a confié l'univers, Il s'attend à ce que nous régnions sur sa création en étant au service de l'amour.

Je crois en Jésus-Christ, le Fils de Dieu,

Il est parmi nous sous les traits du petit, du pauvre et du mal aimé.

Je crois en l'Esprit saint,

C'est un esprit d'amour.

Nous serons jugés sur l'amour et chacun de nos actes est lourd d'éternité, pour Dieu ou contre Dieu.

Je crois que l'Eglise est appelée à être solidaire des plus démunis ; sa tâche est de révéler la sollicitude de Dieu.

L2

Nous croyons en Dieu,

Il donna l’amour à ceux qui souffraient sous la Loi.

Il donna une patrie à ceux qui étaient étrangers et voyageurs.

Il donna un secours à ceux qui étaient entre les mains des brigands.

Nous croyons en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, notre sauveur et notre frère.

Il a donné à manger à ceux qui ont faim.

Il a donné la lumière à ceux qui vivent dans les ténèbres.

Il a donné la liberté à ceux qui sont en prison.

Nous croyons en l’Esprit Saint,

Il  donne un nouveau courage à ceux qui désespèrent.

La vérité à ceux qui vivent dans le mensonge.

L'espérance de la vie à ceux qui redoutent la mort.

Praxis 1998

L2

Je ne crois pas au droit du plus fort, au langage des armes, ni au pouvoir des puissants.

Pourtant, je crois que les humains ont droit à une main tendue.

Je ne veux pas croire à la race ou la richesse, aux priorités et aux privilèges, ni à l’ordre immuable.

Pourtant, je crois que l’ordre de l’injustice, c’est du désordre.

Je ne crois pas être capable de combattre l’oppression, si je laisse subsister une seule injustice.

Pourtant, je veux croire que je ne serai pas vraiment libre tant qu’il y aura un esclave.

Je ne crois pas  que l’amour soit une autosuggestion trompeuse, mais je veux croire à l’amour qui supporte,  à l’ouverture et la confiance réciproque,  à une parole qui dit bien ce qu’elle dit.

Je ne crois pas que la guerre soit inévitable et la paix inaccessible.

Mais je veux croire en l’acte modeste, au pouvoir du bien, à la paix sur la terre.

Je ne crois pas que tous les efforts soient inutiles et que la mort sera la fin.

Mais j’ose croire en l’homme nouveau, au rêve propre à Dieu : un ciel nouveau et une terre nouvelle où la justice habitera.

Praxis 1998

134 § 3  "Gloire à Dieu notre créateur"

ILLUMINATION


A

Père du ciel, Jésus n'est pas venu condamner mais sauver et délivrer.

Accorde-nous de reconnaître son visage dans les plus méprisés de nos frères.

Nous aurons alors la surprise et la joie de partager sa royauté, dès maintenant et pour toujours.

Céla

L

Seigneur, redonne-nous une vision d'avenir !

Quelque chose qui nous redonne du courage, un but à notre vie, une perspective pour notre travail.

Redonne-nous quelque chose dont nous puissions nous réjouir, quelque chose qui nous fasse lever d'un bon pied, et aller de l'avant sans aucune crainte.

Renouvelle-nous ton ancienne promesse :

"Un ciel nouveau, une terre nouvelle !"

Renouvelle-nous ta Parole !

Beginn 136

L3

Tu as, Seigneur, établi ta demeure parmi les humains; partout où vivent les humains,

tu es avec eux.

Merci pour la présence de ton Esprit au milieu de nous maintenant.

Rends-nous capables d’écouter, de parler et d’agir, pour que nous puissions nous aider

les uns les autres, pour que la vie dans le monde soit plus agréable pour toutes tes créatures.

Nous te le demandons par Jésus ....

Praxis 1999

Seigneur,

nous avons toujours besoin que tu nous parles ;

nous avons toujours besoin de retrouver la base et le but de nos vies ;

nous avons toujours besoin de fixer la mesure et la norme de nos actions ;

nous avons toujours besoin que tu élargisses notre vision et la profondeur de notre compassion ;

nous avons toujours besoins que tu sois notre juge, celui qui nous exhorte et qui nous console.

C'est pourquoi, nous te le demandons, fais-nous entendre ce que nous n'avons guère envie d'entendre, ce qui est juste et bon pour nous, pour aujourd'hui et pour demain.

Beginn 134

Lectures du  34e dimanche ordinaire A

Ézéchiel 34 11 & 12, 15 à 17 ©NBS

11Car ainsi parle le Seigneur DIEU : Je vais moi-même prendre soin de mes bêtes et les passer en revue. 12Comme un berger passe en revue son troupeau quand il est au milieu de ses bêtes éparpillées, ainsi je passerai en revue mon troupeau et j'arracherai mes bêtes de tous les lieux où elles ont été dispersées, un jour de nuée et d'obscurité épaisse.

15C'est moi qui ferai paître mon troupeau, c'est moi qui ferai coucher les bêtes — déclaration du Seigneur DIEU. 16Je chercherai celle qui est perdue, je ramènerai celle qui est égarée, je panserai celle qui est blessée et je ferai reprendre des forces à celle qui est malade. Mais je détruirai celle qui est grasse et forte. Je les ferai paître avec équité.

17Quant à vous, mon troupeau, ainsi parle le Seigneur DIEU : Je juge entre bête et bête, entre béliers et boucs.

1 Corinthiens 15, 20 & 26 à 28 ©NBS

20Mais le Christ s'est bel et bien réveillé d'entre les morts : il est les prémices de ceux qui se sont endormis.

26Le dernier ennemi qui sera réduit à rien , c'est la mort. 27En effet, il a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que c'est à l'exception de celui qui lui a tout soumis. 28Et lorsque tout lui sera soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à celui qui lui a tout soumis, pour que Dieu soit tout en tous.

Matthieu 25, 31 à 46 ©NBS

Le jugement dernier

31Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiéra sur son trône glorieux. 32Toutes les nations seront rassemblées devant lui. Il séparera les uns des autres comme le berger sépare les moutons des chèvres : 33il mettra les moutons à sa droite et les chèvres à sa gauche. 34Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; héritez le royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde. 35Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger et vous m'avez recueilli ; 36j'étais nu et vous m'avez vêtu ; j'étais malade et vous m'avez visité ; j'étais en prison et vous êtes venus me voir. » 37Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ? — ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? 38Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli ? — ou nu, et t'avons-nous vêtu ? 39Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous venus te voir ? »40Et le roi leur répondra : « Amen, je vous le dis, dans la mesure où vous avez fait cela pour l'un de ces plus petits, l'un de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. » 41Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : « Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et pour ses anges. 42Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire.43J'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; j'étais nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. » 44Alors ils répondront, eux aussi : « Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim ou soif, étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, sans nous mettre à ton service ? 45Alors il leur répondra : Amen, je vous le dis, dans la mesure où vous n'avez pas fait cela pour l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait. » 46Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes, à la vie éternelle.

Offrande et prière d'offrande

Parfois, nous pensons qu’avec la meilleure volonté du monde nous ne parviendrons pas à réaliser quelque chose d’efficace, ni pour Dieu, ni pour les humains.

Alors, le découragement nous guette.

Pourtant, Dieu est fidèle.

Il tient compte de nos intentions, Il attend notre intervention ; notre engagement, notre offrande.

En ce qui le concerne : les écluses de sa générosités sont grandes ouvertes.

PRIÈRE

Reçois, Père, cette offrande.

Que ton amour transforme notre pauvreté en richesse, et nos incertitudes en espérance rayonnante !  Par Jésus ...

avant la prédication :   490 § 1, 2, 3 & 4 "Seigneur Jésus, qui es venu"

PRÉDICATION

PRIÈRE

Je ne veux, Seigneur, ni or ni argent.

Donne-moi une foi ferme et inébranlable.

Je ne cherche, Seigneur, ni plaisirs, ni joies de ce monde.

Console-moi et affermis-moi par ta sainte Parole.

Je ne demande pas honneurs et considération du monde.

Ils ne peuvent en rien me rapprocher de toi.

Donne-moi ton saint Esprit.

Qu'il éclaire mon cœur, me fortifie et me console dans mon angoisse et ma misère.

Garde-moi jusqu'à la mort dans la vraie foi et la ferme confiance en ta grâce.

Amen

Prière de Martin Luther 1483 – 1546

A

Dieu notre Père, Jésus est maintenant notre Roi.

Pourtant, il est venu comme un pauvre ; Il n'a servi que les pauvres.

Gloire à toi, Dieu des pauvres !

Jésus n'a pas usé d'autre pouvoir que celui de l'amour.

Il a aimé les malades et les démunis.

Il a aimé les siens jusqu'à en mourir.

Gloire à toi, Dieu d'amour !

Il fut le maître de ses disciples, mais c'est lui qui a lavé leurs pieds.

Il nous demande de nous mettre au service de tout homme dans le besoin.

Gloire à toi, Dieu serviteur !

Jésus est le roi de l'univers, Roi crucifié que tu élèves à la gloire, Roi Seigneur qui fait

de nous des frères.

Gloire à toi, Père de notre Seigneur Jésus-Christ !

Céla

L2

Seigneur, l’air nous manque pour respirer librement.

Car l’atmosphère est pleine de haine et de soupçons.

Purifie notre air, Seigneur !

Donne-nous de la force et de la fantaisie pour que nous ouvrions les fenêtres.

Les fenêtres de l’amour par où l’ai frais pourra entrer.

Seigneur,  il y a des paroles qui sont en nous, elles se pressent, elles voudraient sortir,

pour nous étouffer et étouffer les autres.

Renouvelle notre vocabulaire, rends notre langue sensible, pour que nous puissions établir des ponts, des passerelles de compréhension, pour que ta Parole puisse s’exprimer dans nos mots à nous.

Seigneur, nos yeux deviennent sont comme des meurtrières lorsque nous considérons ceux qui ne pensent pas comme nous.

Élargis grandement notre champ visuel, afin que nous remarquions les perspectives nouvelles.

Perspectives d’espérance parce que ton cœur si large nous aura ouvert les yeux.

Seigneur, quand des choses nouvelles, des gens nouveaux se pressent autour de nous,

nos mains tendent à se fermer, elles deviennent des poings.

Décrispe nos muscles si timorés, mets en nous ton inventive tendresse, pour que ta paix (Shalom) devienne visible à travers nous.

Alors cette paix faite de courage bloque notre tremblement.

Praxis 1998

L5

Seigneur, dans ce monde, nous ne représentons guère ta paix, ni ton salut, ni ton secours.

Nous ne sommes guère disponibles pour les humains accablés et brisés, car nous sommes nous-mêmes irrésolus, égoïstes, rancuniers, et nos cœurs sont endurcis.

Nous compromettons ton projet et trompons le monde.

Mais, Seigneur, tu peux, toi, créer un commencement d’unité.

Permets-nous à nous qui sommes divisés en clans, en partis, en nations et dénominations, d’être au moins capables de comprendre la folie de notre situation.

Rends-nous capables de souffrir de ces divisions, de ces oppositions.

Rends-nous capables d’être insatisfaits de la situation telle qu’elle est.

Rends-nous capables de juger en pensant à l’avenir.

Rends-nous capables d’agir avec la force que donne ta promesse.

Puisque tu fais toutes choses nouvelles !

Praxis 1983

624 § 1, 2, 3 & 4  "Dans toutes nos détresses"

INTRODUCTION à la CÈNE :

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !

Pardonnons-nous mutuellement, comme Dieu nous pardonne en Christ !

Nous disons merci pour Jésus-Christ,

  • Il est le souverain berger de nos vies, Il nous conduit dans l'espérance et vers la plénitude.

  • Il nous invite à proclamer la grâce de Dieu

  • Il est présent au cœur de chacune de nos journées

  • Il est venu pour servir et il a été au service de la volonté de Dieu.

PRÉFACE

Merci, Dieu notre Père,

car tu nous as donné en Jésus le berger qui rassemble les nations.

En lui, tu ouvres à chaque humain l'avenir de la tendresse.

Jésus a été parmi nous humilié et persécuté ; chaque jour il est encore l'affamé,

le malade, l'étranger d'aujourd'hui.

Il est la mystérieuse présence de ton amour : cet amour grandit à travers nos relations

humaines jusqu'au jour où nous serons tous en toi.

C'est pourquoi, pleins de reconnaissance et animés de ton esprit, nous te rendons gloire

et bénissons ton nom !

Céla


583 § 1 & 2 "Pour que nos coeurs"

INSTITUTION

Faisons tous silence devant le Seigneur !

  • A la veille d'accepter devant Pilate de porter le titre de roi, tout en servant les hommes jusqu'à la croix,

  • Quelques heures avant de se laisser élever sur une croix pour nous attirer tous dans l’universelle communion de l’amour,

  • Quelques heures avant se laisser emmener et crucifier pour faire sauter les verrous de la mort,

  • Quelques heures avant de mener à son terme son service total, pour accomplir

jusqu’au bout la tâche qu’il avait acceptée, Jésus prit le pain ...

PRIERE

Père, nous redécouvrons en Jésus la manière surprenante par laquelle il a démontré la souveraineté de ton amour.

En lui, ta faiblesse confond notre volonté de puissance.

C'est ta pauvreté qui remet à leur place nos prétendues richesses.

C'est ta gratuité qui anéantit tous nos calculs.

Que ton esprit d'amour couvre la multitude de nos péchés et nous donne d'exprimer son rayonnement dans nos vies.

Que ton esprit rende éclatante la lumière qui nous révélera à nous-mêmes, ta présence

tansparaîtra dans les humbles gestes du partage quotidien.

Que cet Esprit fasse donc de nous ton Eglise servante et pauvre, capable de gestes prophétiques pour répondre à l'attente des humains.

Et comme tu nous rassembles aujourd'hui autour de la table du Christ, rassemble bientôt les humains, de tout pays, de toute race et de toute culture, pour le banquet de ton Royaume.

Alors, nous pourrons célébrer l'unité enfin accomplie et la paix définitivement acquise en Jésus.

Céla

583 § 4 "Pour que nos coeurs"

INVITATION

J'avais faim, et vous m'avez donné à manger !

Heureux ceux qui partagent le pain de vie, le pain reçu du Seigneur pour la joie des plus pauvres !

COMMUNION

LE PAIN,  Nous le rompons, il est la communion au corps du Christ, il nous rappelle que le Christ vivant veut mettre sa vie dans la nôtre, pour que notre vie devienne sienne.

LE VIN,   Nous disons merci pour la coupe, elle est la communion au sang du Christ versé pour nous, elle nous signifie, elle nous rappelle que la vie de Jésus-Christ veut couler en nous, telle un sang nouveau ou un vin de fête.

Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

PRI­ERE

A

Dieu notre Père,

nous avons reçu un avant-goût et la promesse de ton Royaume.

Dans cette communion, nous avons rencontré le Christ, roi de l'humilité.

Accorde-nous de discerner sa présence dans nos frères qui souffrent.

Accorde-nous de le servir en nous mettant au service des hommes.

Béni sois-tu, Père de justice et de bonté.

Céla

A

Tu es la vraie lumière jaillie dans notre nuit.

Printemps de notre terre ; c'est toi qui nous conduis.

Tu es le beau visage, clarté dans le matin ; d'un radieux message, nous sommes les témoins.

Tu fais de nous des frères, Rassemblés par ta croix.

Enfants d'un même Père, Nous partageons ta joie.

Merveille de ta grâce: Tu viens nous libérer ; qu'en ton amour se fasse, Seigneur, notre unité.

D 86

EXHORTATION

1

Nous sommes les messagers de la bienveillance du Seigneur ;

Allez montrer aux hommes que le maître de vos vies est la source de votre espérance et de votre joie !

2

Un jour, l'invisible deviendra visible.

Jusque là, sachons discerner les annonciateurs d'espérance : Ils annoncent la venue du Seigneur.  Allons dans cette paix qui nous vient de Lui.

3

Soyons attentifs aux signes de la venue du Seigneur.

Préparons avec courage et confiance le jour de son retour.

Allons dans la paix du Christ !

887  "Que le Seigneur tournant vers nous sa face"


Stats

Affiche le nombre de clics des articles : 455518