Dimanche 3 décembre 2017

1er Avent 2017

> Cliquez ici pour télécharger les notes <

  • Entrée brève
  • Entrée habituelle
  • Suite commune

**

ENTRÉE BRÈVE

ACCUEIL

NOTRE AIDE EST DAND LE NOM DE NOTRE DIEU, CELUI QUI EST, QUI ETAIT et QUI VIENT, LE VIVANT !

Soyez tous les bienvenus pour notre fête du premier Avent.

Certains se sont levés plus tôt aujourd’hui, ou ont changé leurs habitudes, afin de venir nous rejoindre. Et nous voici ensemble, habitués et moins habitués.

En situation citadine, on insère un moment pour que chacun serre la main aux voisins

La première bougie de l’Avent est allumée.

Sa lumière nous rappelle que nous attendons l’accomplissement d’une espérance qui date de longtemps.

Le mot AVENT s’écrit avec un E et non un A.

Il provient d’un mot latin qui signifie venue, arrivée.

Il ne s’agit pas d’aller vers les fêtes de fin d’année, mais d’espérer, d’attendre, de se préparer à accueillir la venue du Sauveur, la création nouvelle qui nous est promise.

Nous en vivons déjà par la foi.

Ce culte nous est donné pour rechercher pour nous-mêmes la paix du Christ, celle qui dépasse toute compréhension ...

Avant d’aller la vivre avec les autres, avant de la leur communiquer.

313 § 1 « O Dieu des grâces éternelles »

Prière

Seigneur notre Dieu, ami de tous les humains, c’est toi qui viens vers nous.

Nous nous en souvenons particulièrement en ce temps de l’Avent.

C’est toi qui viens vers nous, mais nous ne nous en apercevons guère, car nous n’avons pas le temps.

Nous vivons dans l’activité, dans l’agitation.

Nous suivons nos propres chemins.

Aide-nous à vivre plus paisiblement, à œuvrer dans l’espérance.

Aide-nous à vivre en paix, avec Toi et avec tous les humains.

313 & 2 « Auprès des sources de la vie ... »

Prière

Seigneur, en Jésus, tu es d’abord venu dans l’humilité et la pauvreté : c’était l’enfant de Bethléhem.

En lui, tu donnes ta propre vie pour les autres : pour les pauvres, pour les affamés, pour ceux qui sont fatigués et chargés.

Mais nous, nous pensons surtout à nous-mêmes.

Ouvre nos yeux pour que nous remarquions la détresse des autres.

Guide nos pas pour que nous ne les évitions pas mais marchions à leur rencontre.

313, § 3 & 4 « Celui-là vit, ô Dieu, qui t’aime. »

Prière

Seigneur, tu veux être avec nous chaque fois que cela est nécessaire.

Nous pouvons te faire confiance pour TOUT ce qui nous agite ou nous trouble.

Nous faisons maintenant silence pour y penser beaucoup.

Tiens-nous fermement, Seigneur, même lorsque nous t’oublions.

Viens à nous, malgré l’agitation de nos vies.

301 § 1, 2 § 3 « Aube nouvelle »

VERSION HABITUELLE

A vous tous : grâce et paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ.

1 Corinthiens 1/3

L3

Plein de tendresse et de pitié, le Seigneur est patient et plein d’amour.

Psaume 103/8

Notre Dieu n’est pas comme nous le croyons trop souvent, Il vient vers nous, Il s’approche de nous.

En Jésus de Nazareth il a été comme nous, faible, exposé, menacé.

Comme nous !

Nous pouvons nous reconnaître en Jésus et, avec lui, devenir réellement HUMAINS !

Psaume 103/8 Praxis 1998

L5

Consolez-vous ! N'ayez pas peur ! Voici, votre Dieu vient !

Celui qui fait justice arrive ! Il vient à votre secours !

C'est la promesse pour notre culte de ce jour, pour un dimanche de l'Avent.

Dieu vient ! C'est beaucoup plus que ce que nous espérons, bien plus, dans tous les cas, que ce que nous n'obtiendrons jamais malgré tous nos préparatifs de Noël.

Pendant ce temps, nous sommes là avec, cachés au fond de nos cœurs, la peur du lendemain et le découragement devant les tâches qui nous attendent.

Toutes nos courses d'avant Noël ne sont parfois qu'une tentative de chasser loin de nous les questions pour lesquelles nous n'avons pas de réponse ; ou de camoufler notre impuissance, parce que nous nous sentons dépassés.

Consolez-vous ! N'ayez pas peur ! Voici, votre Dieu vient !

Reconnaissons ce qui nous fait peur, exprimons ce qui nous décourage - et attendons de notre Dieu ce que nous n'avons pas obtenu par nous-mêmes : notre vraie vie, et une vraie vie pour l'humanité toute entière.

C'est bien certain : IL vient et IL nous aidera. Nous pouvons fêter dès aujourd'hui

Praxis 1995

Avent

Nous ouvrons aujourd'hui le temps de l'Avent, pour proclamer que nous ne sommes pas seuls.

Dès le commencement, Dieu est au cœur de l'humanité.

Il est là pour transformer nos vies.

L’illusion est de croire que si les autres changeaient, nos vies seraient changées. Pour de vrais changements, C’est nous qui devons changer.

Nous devons être plus attentifs à la présence du Seigneur, l'accueillir, nous ouvrir à Lui.

Nous devons permettre que Sa présence devienne plus tangible, plus efficace.

Car le Seigneur veut, en nous et par nous, accomplir parfaitement l'espérance.

AV

Nul hiver ne désespère sans qu'un printemps renaisse !

Nulle nuit ne s'éternise sans que paraisse l'aurore d'un matin nouveau !

Osons regarder notre nuit ! Déjà à l'horizon se lève l'astre lumineux, déjà paraît l'aube nouvelle : en Jésus, nous recevons la grâce de Dieu, et aussi sa fidélité !

L

Frères et sœurs, soyez les bienvenus pour cette fête !

En ce premier dimanche de l’Avent, dans l’obscurité de notre temps, nous allumons la première des quatre bougies de l’Avent.

Nous faisons confiance à Dieu, le créateur, il a séparé la lumière de l’obscurité.

Nous comptons sur la promesse du Christ qui vient à nous et veut changer nos vies.

Nous trouvons notre consolation dans le pouvoir créateur de l’Esprit saint, car il nous permet de nous dépêtrer des embarras dus à nos fautes.

Il nous donne une certitude qui nous permet d’aller au-delà de toutes les limites, les limites des générations et des confessions, des nations et des religions.

Praxis 1998

301 § 1, 2 & 3 « Aube nouvelle »

LOUANGE

O Berger d'Israël, Prête l'oreille, Tu mènes ton peuple Comme un troupeau

O Toi qui es assis entre les chérubins, Parais dans ta splendeur !

Révèle ta puissance aux regards de chacun, Viens nous sauver !

Dieu de l'univers, reviens enfin ! Jette un regard du haut du ciel et vois !

Visite ta vigne ! Protège le jardin que tu as toi-même planté.

Tout est brûlé et saccagé Comme des balayures. Tout va périr.

Etends ta protection sur celui que tu as élu, celui que tu as affermi pour ton service.

Et jamais plus nous n'irons loin de toi. Fais-nous revivre et invoquer ton nom !

Seigneur, Rends-nous la vie. Fais resplendir ta face, Et nous serons sauvés !

Version libre du Psaume 80

Console-nous, Seigneur, et relève-nous !

Lorsque tu tournes vers nous ton regard, nous sommes saufs de tout danger !

Nos pères nous ont dit que tu étais un berger, un vrai berger, non pas un menteur prétentieux.

Ils ont dit que tu n’étais pas un tyran.  Nos pères ont dit que tu étais un berger bon, fort et juste : tu panses les blessés, tu fortifies les affaiblis, tu ramènes au bercail ceux qui se sont égarés.

Car tu t’es engagé à faire vivre les humains, tes créatures. Tu t’es engagé.

Parfois, nous avons peur, nous craignons que tu te sois endormi, ou que tu sois mort, ou que tu n’existes pas.

Si tu existes, ô Dieu, alors, console-nous et relève-nous !

Regarde-nous et permets qu’on remarque ta présence, pour que nous soyons sains et saufs, et libres.

Ce n’est pas le cas pour l’instant. Nous nous sentons immensément inconsolables.

Nous arrosons notre pain de larmes, et il nous reste dans la gorge.

Et de boire nos larmes nous donnent une ivresse de désespoir.

Nos pères nous ont dit que tu étais comme un vigneron.

Ils ont dit que ton peuple était ta vigne, celle que tu as plantée, que tu émondes, que tu soignes et que tu protèges contre les bêtes ravageuses.

Emonde-nous et soigne-nous, Seigneur, protège-nous de la sauvagerie, en nous et autour de nous.

Fais-nous croître, dans notre vie et dans celle de l’Eglise, jusqu'à devenir de vrais fruits de ton amour et de ta justice.

Console-nous, Seigneur, et relève-nous ! Lorsque tu tournes vers nous ton regard, nous sommes saufs de tout danger  !

Beginn 10

L3

Seigneur, en ce premier dimanche de l’Avent, nous plaçons devant toi, tout ce qui nous réjouit et tout ce qui nous père, tout ce qui nous encourage et tout ce qui nous effraie.

Nous avons parfois l’impression de ne pas savoir où nous allons.

Nous portons le poids de fautes commises, nous avons soif de libération.

Nous aimerions pouvoir repartir à zéro.

Et toi, tu viens à nous, tu te mets entre nous et nos fautes, et tu nous acceptes.

Tu n’attends de nous qu’un cœur ouvert, une oreille attentive et un esprit éveillé.

Il y a longtemps que ta main est tendue vers nous, pour nous aider à franchir une étape nouvelle.

Praxis 1998

L3a

Voici, ton roi vient à toi ! Zacharie 9/9

Le regard abaissé, nous songeons au passé, ruminons nos déceptions.

Et nous avons ainsi raté tant de chances de cette vie !

Nous ne voulons rien entendre, rien voir, quand, soudain, une Parole nous touche.

Elle nous délivre, c’est un message ancien, qui est pour nous, pour aujourd’hui.

Il nous faut être attentif, il y a un roi, un roi qui n’est pas un tyran.

Il a un plan pour notre vie. Car c’est un roi qui redresse les vies, qui vient pour aider.

Nous pouvons relever la tête, nous pouvons lui ouvrir nos cœurs.

L3b

Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

Hosanna dans les lieux très Hauts ! Matthieu 21/9

Les grandes paroles ont tôt fait d’ameuter la masse.

La soif de vie que rien n’apaise court après la nouveauté.

Nous disons vite oui, lorsque l’occasion semble belle.

Mais la louange tourne vite à l’injure. Alors que nous cherchons l’union, l’assentiment et l’obéissance, Il en est un qui vient à nous !

L3c

La nuit est avancée, l’aube est proche. Renonçons donc aux œuvres des ténèbres.

Et saisissons les armes de la lumière ! Romains 13/12

Âpre duel, entre le jour et la nuit.

Le repos de la nuit nous dote de forces nouvelles.

La vérité confirme la mission de la vie. La lumière du jour révèle la caducité de nos œuvres, et aussi nous impuissance à faire face à la fuite du temps.

Il nous faudra de la patience et de l’espérance pour franchir les prochains pas.

Les armes de la lumière sont : la joie et la paix, la liberté et la gaieté !

L3d

Loué soit Dieu, car il a visité et délivré son peuple ! Luc 1/68

Les ombres de la nuit fuient devant la lumière, l’idole est ébranlée.

La plainte se ratatine quand jaillit la louange.

Le ciel touche à la terre.

L’éternité anoblit le temps qui passe, le visiteur libère les cœurs.

Il délivre les humains de leurs liens.

L3e

Portes, écartez vos montants ! Elevez les portes du monde !

La voie vers l’avenir semble barrée.

Les statistiques du succès sont mensongères.

La désillusion se répand comme une inondation.

Les nouvelles du jour coupent le souffle.

Où trouver une voie nouvelle ?   Nous sommes invités à un recommencement.

Laissons tomber nos craintes et nos préjugés.

Enterrons nos déceptions ! Misons sur la présence du Christ qui vient !

Ouvrons les portes de nos cœurs et de nos âmes ! Rendons-nous disponibles !

La route de la liberté et de la vie s’ouvre devant nous !

Psaume 24/7 Praxis 1998

Louange 303 § 1, 2 § 3 « Seigneur, que tous s'unissent »

L O I

B

En même temps la LOI et l'HUMILIATION.

La 1ère lecture : Ésaïe 63/15 à 64/1-3

L

Le Seigneur possède le monde avec ses richesses, la terre et tous ses habitants.

C’est lui qui l’a plantée sur les mers, Il l’a fixée solidement au-dessus de l’eau.

Qui peut monter sur la montagne du Seigneur ?  Qui va se tenir dans son temple saint ?

Ils recevront la bénédiction du Seigneur, et Dieu, leur sauveur, les reconnaîtra comme justes.

Voilà ceux qui cherchent vraiment le Seigneur, Ceux qui cherchent vraiment le visage de Dieu, Voilà le vrai peuple de Jacob.

Psaume 24/1-6 Parole de Vie

HUMILIATION

Seigneur, Tu nous invites à faire silence en nos cœurs.

Mais comment Te trouver sur la route de notre prière si Toi-même ne viens pas au-devant de nous ?

Ton nom est Emmanuel, Dieu avec nous, aide-nous à chasser la pensée que Tu pourrais un jour nous abandonner et nous laisser seuls, face à nos fautes, nos soucis, aux malheurs du monde : ses injustices, ses angoisses et ses peurs.

Redis-nous sans cesse que ton amour est sans limite, et rends-nous constants dans la foi, fermes dans l'espérance et vigilants dans la prière.

Au nom de Jésus-Christ.

Amen

Pierre Kneubühler, PPT 1996

Nous voici, Seigneur, devant toi, pour prendre conscience de ce que Jésus est venu proclamer ton règne dans le monde.

Il est venu dans Jérusalem, ta vile sainte, monté sur un âne.

Et il vient à nous chaque jour, dans ta Parole et par l’Esprit.

Nous comptons là-dessus, nous nous laissons troubler et nous mettons à douter.

D’autres paroles viennent à nous, d’autres pouvoirs s’imposent à nous.

Nous nous laissons impressionner, et même entraîner par eux.

Oui, Seigneur, c’est là notre faute.  Elle est là, avec ses conséquences : notre foi s’épuise, nous perdons le sens de la mesure, notre amour s’endort, et nous ne remarquons plus qu’il est temps de nos réveiller de notre sommeil.

Pardonne-nous, Seigneur, renouvelle nos vies par le pouvoir de l’amour de Jésus.

Nous ne l’avons pas mérité, mais nous comptons sur ta promesse :

Seigneur, aie pitié de nous !

Beginn 9

Nous sommes rassemblés pour cette célébration, nous souhaitons trouver le calme, le silence.

Ce n'est pas facile.

Ce qui nous trouble, ce qui nous retient, nous effraie et nous pèse, tout cela n'est pas resté dehors lorsque nous sommes entrés ici, non, c'est quelque chose qui est en nous, au fond de notre cœur.

Nous nous souvenons des personnes que nous avons déçues, de celles à qui nous avons fait du mal, de celles à qui nous n'avons pas donné ce qu'elles étaient en droit d'attendre de nous.

Nous sommes aussi empêtrés dans nos désirs, nos déceptions et nos erreurs.

C'est pourquoi, Seigneur notre Dieu, nous te demandons d'ouvrir nos cœurs pendant ce culte ; afin que ta Parole vienne mettre de l'ordre en nous ; afin que cette parole nous rende forts pour le devoir qui nous attend ; afin que nous soyons capables de vivre avec les autres ; afin que nous vivions véritablement.

Nous voulons être prêts, ouverts pour Celui qui vient en ton Nom.

Anfänge 10

Ff

Seigneur, nous voulons t’avouer notre crainte.

Nous n’avons peur de nous trouver aux côtés du Christ souffrant, nous avons peur de servir comme lui a servi, et d’aimer comme lui, ton Fils, a aimé.

Nous sommes prisonniers de notre confort et de nos commodités.

Nous craignons que ta rencontre ne bouleverse nos vies.

Pardonne, nous t’en prions, notre résistance à ta venue, à ton influence.

Pour l’amour du Christ, aie pitié de nous !

Fa

Dieu très bon, notre Père, nous t’invoquons, mais nous ne te permettons pas de diriger nos vies.

Nous fêtons l’Avent, mais nous ne voudrions pas que tu viennes trop près de nous !

Nous louons ton nom et te chantons des cantiques, mais nous préférerions être nous-mêmes fêtés et loués.

Nous voulons choisir nous-mêmes nos voies et nos objectifs.

Sors-nous, Seigneur, de cette voie d’illusion ! Prends en mains la conduite de nos vies.

Pour l’amour du Christ, aie pitié de nous !

HUMILIATION   6 § 1 & 4 « Seigneur qui vois la peine »

PARTIE COMMUNE

GRÂCE

B

Quand la nuit se fait longue et que notre espérance s'éteint,

Quand la tâche se fait lourde et que nous nous lassons de l'assumer,

Quand le Seigneur nous trouve démobilisés, incapables de marcher,

Il nous aide à reconnaître les signes de sa présence et de sa miséricorde.

Il nous replace lui-même sur le chemin de sa grâce et de son amitié.

C'est pourquoi nos cheminerons dans l'espérance jusqu'au partage de la vie éternelle.

L

Lève-toi, que ton regard s'éclaire et que ton visage s'illumine, car la lumière se lève pour toi.

La gloire du Seigneur t'éclaire comme le soleil levant.

L'obscurité couvre la terre, la nuit enveloppe les peuples.

Mais toi, le Seigneur t'éclaire comme le soleil qui se lève.

Au-dessus de toi apparaît sa présence lumineuse.

Ésaïe 60/1-6

L3

Lorsque nous confessons ouvertement nos échecs et notre peu de foi, la Parole de Dieu est pour nous : Loué soit le Seigneur, le Dieu d’Israël !

Il nous a visité et il a délivré son peuple !

Praxis 1998

L5

Dieu n'abandonne pas sa création.

Il ne nous laisse pas tomber, même lorsque nous échouons et voulons abandonner.

Il nous donne sa Parole :

« Rendez forces aux bras fatigués, affermissez les genoux chancelants  »

Dites à ceux qui perdent courage :

« Ressaisissez-vous, n'ayez pas peur, voici votre Dieu. »

En Jésus, Dieu vient renouveler sa création.

Il est notre chemin vers un bon avenir.

C'est en son nom que nous louons notre Seigneur et disons :

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! »

Oui, Dieu est comme une eau jaillissant en plein désert, comme un fleuves qui se met à couler en terre aride.

C'est pourquoi nous louons notre Seigneur et disons :

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! »

Jésus, c'est la paix devenue une personne.

C'est en son nom que nous louons notre Seigneur et disons :

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! »

Praxis 1995

L6

Toute chair est comme l’herbe, et tout être est comme une fleur.

Toute valeur est comme l’herbe et toute parole est comme la fleur.

L’herbe sèche et la fleur se fane.

La parole s’envole, la valeur s’en va, et l’être s’écroule.

MAIS La Parole de Dieu demeure, La Parole de Dieu fleurit.

ELLE VA d’une bouche à l’autre bouche, d’une valeur vers l’autre valeur, d’une période vers l’autre période, d’un humain vers un autre humain, d’une vie vers une autre vie.

Pour toujours ... et toujours.

Praxis 1996

411 § 1 & 2 « Si vous saviez quel sauveur je possède »

CONFESSION DE FOI

Je crois en Dieu, le Père,

Il nous façonne avec amour, comme le fait un potier avec le vase qu'il tire de l'argile.

Je crois en Jésus-Christ, le Fils de Dieu,

Il maintient notre espérance en éveil ; Il nous permet de persévérer dans la foi, jusqu'à son avènement.

Je crois en l'Esprit saint,

Il nous prodigue ses dons, à la mesure de nos besoins, pour que nous puissions marcher sans reproche dans la communion de l'amour.

Je crois que l'Eglise est une communauté de croyants en éveil : elle guette le retour du maître afin de l'accueillir quand il survient.

L1

Je crois en Dieu,

le Très-Haut, tout-puissant.

Je crois en Jésus-Christ,

il est de Dieu l’enfant ; Il était avec Dieu - partageant son pouvoir, sa splendeur...

Nous croyons en Dieu, l’Esprit saint,

il est le consolateur, nous enseigne la confiance, il va où il veut, quand il veut, relève ceux qui étaient tombés.

Le Père, d’un signe, d’un mot, fit jaillir la lumière des ténèbres.

Le Fils, prit sur lui notre misère, souffrit la croix, mourut pour moi.

Il s’abaissa, fut relevé, jusqu'à sa place auprès de Dieu.

Et le jour vient où tous verront le juste juge.

L’esprit saint prend les pécheurs pour être l’Eglise, jusqu'à ce que, nettoyés, purifiés, libérés, nous soyons avec lui, pour toujours.

Praxis 79

L6

Nous croyons en Jésus-Christ, Fils du Dieu unique !

Il est le conservateur des cieux et de la terre.

Parce qu’il croyait en Dieu le Père, Jésus a guéri les malades, servi les pauvres et fait venir le ciel sur la terre.

Il fut condamné par les gens pieux, crucifié par l’Etat, et il est mort.

Mais il transforma la mort elle-même et se releva pour vivre pour toujours.

Il bénit ses disciples, hommes et femmes, en leur donnant l’Esprit saint.

Et il les envoya aux quatre coins de l’horizon.

Nous sommes disciples de ce Jésus.

Nous voulons vivre en frères et en sœurs.

Nous voulons accomplir notre mission qui est de rendre témoignage à Jésus.

Et nous le pourrons, parce que l’Esprit est aussi avec nous !

Praxis 1996

411 § 3 & 4 « Si vous saviez la paix douce et profonde »

ILLUMINATION

B

Seigneur, notre Dieu, tu es notre Père, notre libérateur ; nous sommes l'ouvrage de tes mains.

Montre-nous ton amour, et nous serons sauvés.

Montre-nous Jésus présent dans nos vies et dans ce monde pour que nous cessions de nous croire seuls et abandonnés.

Oui, c'est au nom du Christ que nous te le demandons !

L

Seigneur Jésus, nous sommes rassemblés dans l'attente de ta lumière, et dans l'espérance de ta venue. Prépare-nous à t'accueillir, apprends-nous à marcher avec toi sur le chemin de notre salut, et à demeurer en toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint-Esprit, un seul Dieu pour toujours.

LDF

Ff

Nous te louons et nous te bénissons, Seigneur, car tu n’as pas abandonné le monde.

Tu ne te lasses pas de nous chercher, d’envoyer des serviteurs, puis ton Fils, ton Esprit !

Permets à ta joie de pénétrer notre vie, à l’amour d’élargir notre cœur.

Permets à l’espoir de chasser toute crainte.

Eclaire-nous à présent, toi qui es descendu jusqu'à nous, Par Jésus-Christ, ton Fils unique, notre Sauveur.

Fa

Père céleste, tu n’attends pas qu’il soit trop tard, tu viens pour nous sauver.

Nous t’en prions, trouve et ouvre le chemin de nos cœurs.

Ainsi, ta Parole pourra nous atteindre et nous redresser.

Ramène-nous à la raison et à la conversion, par Jésus-Christ, ton Fils unique, notre Sauveur.

Seigneur qui étais, qui es et qui viens, tu es notre créateur et notre père, tu es le juge et le sauveur du monde entier.

Nous te louons pour cela !

Tu es venu à nous en Jésus-Christ.

Par lui, tu nous as adressé des paroles impérissables et inoubliables.

Sois avec nous aujourd’hui et demain et toujours, que ta Parole et ton Esprit accompagnent tous tes enfants, et que la liberté glorieuse de tes enfants éclaire et illumine ce monde qui s’en va.

Nous te le demandons par Jésus, ton Fils, notre frère.

Beginn 11

OFFRANDE

ANNONCE

Notre offrande, c'est notre merci adressé au Seigneur.

Elle dit concrètement que nous nous mettons au service de Dieu et de nos frères, parce que nous voulons que la lumière et l'espérance se répandent dans le monde.

PRIÈRE

Seigneur, tu nous appelles à progresser dans la connaissance de ton nom.

Tu nous appelles aussi à resserrer nos liens entre nous.

Que ton esprit nous guide dans tout ce que nous faisons.

Et que cette offrande serve à montrer ton amour et notre solidarité.

Lectures du 1er dimanche de l'Avent B

Ésaïe 63, 15 & 16 - 19b ©NBS

Prière : Si tu déchirais le ciel

15Regarde du ciel, et vois de ta résidence sacrée et splendide : où sont ta passion jalouse et ta vaillance ? Ta compassion, le frémissement de tes entrailles, tout cela se refuse à moi.

16Pourtant c'est toi qui es notre Père : ce n'est pas Abraham qui nous a distingués, ce n'est pas Israël qui nous a reconnus ; c'est toi, SEIGNEUR, qui es notre Père.  « Notre Rédempteur », tel est ton nom depuis toujours.

19bSi seulement tu déchirais le ciel, si tu descendais, les montagnes crouleraient devant toi.

Ésaïe 64, 1-3 ©NBS

1comme s'allume un feu de forge, comme s'évapore l'eau qui bouillonne ; tes ennemis connaîtraient ton nom, et les nations trembleraient devant toi.

2Lorsque tu fis des choses redoutables, que nous n'espérions pas, tu descendis, et les montagnes croulèrent devant toi.

3Jamais on n'a appris ni entendu dire, jamais l'œil n'a vu qu'aucun dieu, à part toi, agisse ainsi pour celui qui l'attend.

1 Corinthiens 1, 3-9 ©NBS

3Grâce et paix à vous de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ !

4Je rends toujours grâce à mon Dieu, à votre sujet, pour la grâce de Dieu qui vous a été accordée en Jésus-Christ ; 5car en lui vous êtes devenus riches de tout, de toute parole et de toute connaissance,6puisque le témoignage du Christ a été confirmé en vous. 7Dès lors, il ne vous manque aucun don de la grâce, en attendant la révélation de notre Seigneur Jésus-Christ. 8C'est lui qui vous affermira aussi jusqu'à la fin, pour que vous soyez sans reproche au jour de notre Seigneur Jésus-Christ. 9Dieu est digne de confiance, lui par qui vous avez été appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ, notre Seigneur.

Marc 13, 33-37 ©NBS

33Prenez garde, restez éveillés, car vous ne savez pas quand ce sera le moment.

34Il en sera comme d'un homme qui, partant en voyage, laisse sa maison, donne autorité à ses esclaves, à chacun sa tâche, et commande au gardien de la porte de veiller. 35Veillez donc, car vous ne savez pas quand viendra le maître de maison : le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou au matin ; 36craignez qu'il n'arrive à l'improviste et ne vous trouve endormis. 37Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez.

311 § 1, 2 § 3 « Comment te reconnaître »

PRÉDICATION

PRIÈRE

O Dieu, nous entrons dans la période de l'Avent.

Nous savons que tu reviens.

Ta première venue nous l'atteste.

Puisque tu nous as déjà fait signe, viens cheminer avec nous.

Aide-nous à poser des signes de ta présence dans notre vie de chaque jour :

  • quand nous accueillons celui qui est rejeté

  • quand nous consolons celui qui est dans la peine

  • quand nous visitons celui qui est malade.

Merci d'être toi-même à nos côtés, merci de nous donner ce qui est bon pour aider notre prochain à mieux vivre.

À toi la gloire ! Amen

Charly Marilleau. PPT 2005

B1

Oui, c'est bien toi, Seigneur, qui es notre Père.

Nous sommes l'argile et tu es le potier, tu nous façonnes à ton image.

Tu es un dieu de tendresse et de bonté : alors que nous avons abîmé l'œuvre de tes mains, tu ne nous abandonnes pas à notre sort.

Tu te tiens sur nos chemins et Jésus nous parle de toi.

Il est celui que tous les pauvres attendent, celui qui éclaire nos vies.

Il a donné sa vie pour nous et déchiré le voile qui nous cachait ton visage.

Maintenant, il nous donne l'Esprit, il fait de nous tes serviteurs et nous confie la responsabilisé de ta maison.

Il a confié une tâche à chacun jusqu'à son retour.

C'est pourquoi nous te disons merci, Père de lumière et d'espérance.

PPT 2002

Seigneur, nous te remettons nos vies.

Veuille les reconnaître pour ce qu’elles sont, souvent craintives, parfois patientes, et frémissantes.

Seigneur, tu le sais, parce que tu nous les dis : nous sommes libres.

Nous n’avons pas à suivre ceux qui parlent le plus fort.

Nous n’avons pas à chercher les premières places, ni à accumuler les richesses.

Car c’est lorsque nous te suivons que nous trouvons notre liberté.

Nous le croyons, Seigneur …

Seigneur, nous te prions pour nos frères et sœurs.

Que ta paix soit offerte à chacun. Et que ta promesse en soit la source.

A nom de ton Fils Jésus-Christ.

Amen

d’après Bertrand Vergniol

L3

Tu ne veux pas, Seigneur, que les choses demeurent ce qu’elles sont.

C’est pourquoi tu nous donnes l’Avent, le temps de penser au cheminement de nos vies, avec l’appel de ta promesse de vie.

Tu veux que, sans faire d’histoires, nous nous remettions à vivre vraiment.

Honnêtement, Seigneur, il nous arrive de ne plus attendre grand-chose de la vie.

Les positions paraissent figées, nous sommes tentés de nous en satisfaire.

Pourtant, il reste en nous une aspiration, un désir de renouvellement, un besoin de changement.

En ce dimanche, nous pensons spécialement :

  • aux enfants de cette terre qui ont perdu leurs parents à cause d’une guerre ;

  • aux personnes qui ont faim, de nourriture, de justice et d’amour.

Aux malades et aux mourants dans les hôpitaux.

Ils ont besoin que quelqu’un se tienne auprès d’eux.

A la jeunesse de nos cités, de notre pays, elle a toute sa vie devant elle, sans savoir très bien ce qu’elle pourrait en faire.

Nous te prions, Seigneur, pour plus d’entente et de dialogue entre les générations, pour plus de franchise et d’ouverture entre les époux, pour des entretiens courageux avec les responsables de l’économie, afin que la dignité des travailleurs ne soit pas ignorée.

Nous espérons de la joie de vivre et du courage pour savoir résister en temps voulu, de l’intelligence pour qu’on ne considère plus les humains comme des marchandises ; de la justice entre les peuples, que la paix s’installera entre les peuples actuellement en guerre, de la patience et du sang-froid dans les situations difficiles.

Donne-nous assez de force et de liberté pour pouvoir croire en tes promesses.

Que la lumière de l’Avent brille partout : dans nos cœurs, entre les humains, entre les peuples.

Que la paix et la justice s’embrassent au proche Orient, en Irlande, en Afrique, et aussi en

Europe.

Tes promesses sont pour tous les humains.

Donne-nous force et liberté pour que tous nous soyons frères et sœurs les uns les autres.

Praxis 1998

L5

Seigneur, apprends-moi à attendre.

  • Afin que j’aie aussi le temps de t’écouter.

  • Afin que j’aie le courage de te prier.

  • Afin que j’aie la force de t’obéir.

  • Afin que je trouve le chemin pour te suivre.

Apprends-moi, Seigneur, à attendre aussi mon prochain …

  • Que j’aie le temps de le chercher.

  • Que je trouve le courage de le reconnaître.

  • Que je trouve la force de lui venir en aide et trouve le chemin qui mène jusqu'à lui.

Apprends-moi, Seigneur, à attendre ta Parole sainte.

  • Que je trouve le temps d’y réfléchir.

  • Que je trouve le courage de la répéter.

  • Que je trouve la force d’y répondre.

  • Que je trouve une voie pour la transmettre plus loin.

Apprends-moi, Seigneur, à attendre ta Parole sainte, afin qu’elle puisse s’accomplir en moi, quand tu veux !

Praxis 1979

L

Prions le Seigneur notre Dieu, en Jésus, IL nous a fait don de son amour.

Pour tous ceux qui ont renoncé à attendre et se sont accommodés d'une vie monotone et qu’on ne peut changer, afin qu'ils se remettent en route à la recherche des traces de Dieu et de son amour, pour eux tous, nous crions : Seigneur, prends pitié !

Pour tous ceux qui sont fatigués de la vie.

Pour les pères et les mères qui s'éreintent et ne sont pas compris ; pour tous ceux qui sacrifient leur temps et leurs forces pour les autres : pour qu'ils sentent le secours de Dieu et trouvent de nouvelles forces, pour eux tous nous crions : Seigneur, prends pitié !

Pour ceux qui sont déçus et résignés parce leur combat pour un avenir meilleur semble ne pas porter de fruits ; pour ceux qui voudraient préserver notre environnement, pour ceux qui s'engagent en faveur de la paix, afin qu'ils ne perdent pas confiance dans les promesses de Dieu et sa bénédiction, pour eux tous nous crions :

Seigneur, prends pitié !

Nous prions aussi pour nous-mêmes, parce que nous sommes souvent désespérés, fatigués et déçus.

Nous t'en prions, Seigneur, fortifie-nous et prépare-nous en vue du ciel nouveau et de la terre nouvelle, TU les as promis.

Console-nous et encourage-nous à donner au monde des signes visibles de ta présence et de ton amour.

Oui, Seigneur, nous crions à toi :

426 § 1, 2, 3 & 4 « Qu’il fait bon à ton service ... »

INTRODUCTION à la CÈNE

Que la paix du Seigneur soit avec nous tous !

Pardonnons-nous mutuellement, comme Dieu nous pardonne en Christ !

Nous disons merci pour Jésus-Christ,

  • c'est lui qui vient relancer notre espérance.

  • Il est venu pour servir et il a été au service de la volonté de Dieu.

PRÉFACE

1

Oui, nous te disons merci, Dieu, notre Père et notre créateur.

Tu as fait l'homme pour qu'il partage avec ses frères l'amour, la paix et le bonheur.

Et quand nous nous détournons de toi, tu ouvres les cieux et nous envoies Jésus.

Jésus a été comme un enfant abandonné entre nos mains.

Mais il est maintenant le Seigneur et le Sauveur de nos vies.

Il vient tendre la main à ceux qui comptent sur lui.

Maintenant donc, puisque l'aube s'annonce à l'horizon, nous relevons la tête et chantons ta gloire en bénissant ton nom....

2

Seigneur, nous attendons la venue de ton règne, mais nous ne voulons pas tarder à te dire notre admiration ; notre temps est plein de disputes et d'affrontements, pourtant, à la suite de Jean-Baptiste, nous osons relever les défis que nous présentent les événements.

Nous discernons avec joie les signes avant-coureurs de ton avènement.

Nous partageons l'espérance créatrice des vrais témoins de ton Esprit, et cela nous rend capables de travailler à la réalisation de la justice.

Ainsi, malgré le défaitisme qui nous environne, avec tous les pauvres auxquels tu donnes la joie au cœur, avec tous ceux qui peinent et qui chantent sur les chantiers, sentiers dans le désert des hommes, nous te louons, nous te disons merci et chantons ta gloire !

587 § 1 « C'est toi, Seigneur, le pain rompu »

INSTITUTION

Faisons tous silence devant le Seigneur !

1

C'est pour nous rendre plus humains, plus vrais, plus fraternels.

C'est pour rassembler dans l'unité tous les enfants de Dieu dispersés que Jésus a pris du pain, il l'a rompu en bénissant le nom du Seigneur, et il l'a partagé entre ses amis, en disant :

« Prenez, mangez-en tous, Ceci est mon corps livré pour vous ! »

Après le repas, il prit la coupe et de nouveau, en bénissant le nom du Seigneur, il l'a donnée à ses amis, disant :

« Prenez, buvez-en tous : Ceci est la coupe de mon sang, le sang de l'alliance nouvelle et éternelle, il sera versé pour vous et pour la multitude pour le pardon des péchés. Vous ferez cela en mémoire de moi ! »

Pour Pouvoir progresser, Seigneur, sur les chemins de l'espérance, parmi les pièges et les obstacles d'aujourd'hui, pour que nous annoncions nous-mêmes ton royaume qui vient, partage-nous le pain de ta force et le vin de ta joie.

Viens, Seigneur Jésus !

2

A la veille d'entrer délibérément dans la nuit de sa souffrance, pour préparer l'aube nouvelle, Jésus prit le pain ...

Père, nous rappelons aujourd'hui de la venue de Jésus dans notre chair.

Il a été un serviteur toujours en éveil pour accomplir ta volonté.

Venu à la rencontre de ceux qui cherchent ta justice, son corps déchiré nous révèle ta tendresse.

Il est vivant maintenant et ton amour rayonne pour nous à travers lui.

Nous voici, Père, devant toi avec l'œuvre que tu nous as confiée.

Que l'Esprit de Jésus nous affermisse dans le témoignage et qu'il ne nous manque aucun don.

Que ta clairvoyance accompagne celles et ceux à qui tu as confié la responsabilité de la communauté des croyants.

Et quand pour nous survient l'épreuve, quand vient la nuit de la peur et du doute, reste à nos côtés afin que nous restions fermes.

Reste avec nous afin que nous persévérions dans la prière et dans la foi.

Qu'aucune lassitude ne nous endorme jamais.

Jusqu'à l'heure où nous serons tous devant toi, parmi les sanctifiés.

ALORS, au cœur de la création nouvelle, enfin libérés de la corruption, nous pourrons vraiment chanter et te louer avec tous les rachetés...

587/4 ...  « C'est maintenant le temps de Dieu »

INVITATION

1

Mets de l'huile dans ma lampe fais-moi briller, mets de l'huile dans ma lampe, Seigneur.

Mets de l'huile dans ma lampe, ô Dieu d'amour, Fais-moi briller jusqu'à ton retour !

F.E.Rochat   PPT 1993

Peuples qui marchez dans la longue nuit, le jour bientôt va se lever.

Peuples qui cherchez le chemin de vie, Dieu lui-même vient vous sauver.

Il est temps de lever les yeux vers le monde qui vient.

Il est temps de jeter la fleur qui se fane entre vos mains.

Il est temps de tuer la peur qui vous garde en ses liens.

Il est temps de porter la croix jusqu'au bout du chemin.

E 127

2

Prépare-nous, Seigneur, à t'accueillir comme il faut.

Avec simplicité, avec le sourire frais et innocent de l'attente qui espère.

Seigneur, brûle nos impatiences, nos mauvais gestes d'humeur, et donne-nous des figures lumineuses qui regardent en avant, vers Toi qui viens vers nous !

G. Nazé

3

Ce repas célèbre le retour des exilés ; Le pain du Christ est notre liberté.

Oublions la peur, quittons notre deuil, Pour danser la fête après la nuit.

Laissons entrer le soleil entrer nos vies, laissons la lumière envahir nos cœurs.

Le Seigneur fera germer salut et louange devant le monde entier.

Ésaïe 61/11

Oui, certainement, le salut de Dieu est près, il est près de ceux qui l'honorent, sa gloire rayonnera bientôt.

Ps 85/10

Le Seigneur nous enverra lui-même le bonheur...

La justice le précède et prépare son chemin.

Ps 85/14

COMMUNION

Le pain,

Nous rompons le pain,

C’est la communion au corps du Christ donné pour nous.

Il met sa vie dans la nôtre, pour que notre vie devienne sienne.

Le vin, Nous disons merci pour la coupe, c'est la nouvelle alliance,

la communion au sang du Seigneur Jésus-Christ.

Ce sang a été versé pour nous.

La vie de Jésus-Christ veut couler en nous, comme un sang nouveau, comme un vin de fête.

Pour que notre vie devienne sienne, dans l’espérance et dans l’amour.

PRIÈRE

1

Si la nuit et l'hiver s'étendent sur nos contrées, si la neige et le froid nous font chercher au-dedans la chaleur qui n'est plus dehors, pour Toi, Seigneur, il n'est pas de morte saison.

Sous le feu de ta Parole pas de jour sans soleil et pas de nuit sans veille.

Viens réveiller nos cœurs endormis. Fais-nous espérer ton matin.

Rends-nous ardents à vivre et à témoigner de ton Évangile.

Pour que ton règne s'étende sur notre terre, maintenant et pour toujours.

Signes 81

2

Qu'importe le jour fixé pour ton retour.

Qu'importe, Seigneur, l'attente, la veille, le sommeil.

Qu'importe la lampe qui s'éteint, le matin qui tarde, l'horizon chargé de nuages.

Qu'importe le jour, le labeur, la patience et l'impatience.

Qu'importe, puisque tu es toi-même l'attente, la veille, la lampe, le matin,

la patience et l'impatience de nous retrouver en toi, pour toujours.

Simon Kneibel, Signes 81

3

Seigneur notre Dieu, tu es merveilleux ! Tu es grand, au-delà, bien au-dessus de toutes les grandeurs humaines ; et pourtant, tu te fais tout petit pour être avec nous sans nous écraser de ta présence.

Ta sainteté est une flamme qui anéantit tout poison ; pourtant, tu te mets à notre niveau et nous offres la chance d'un nouveau départ.

Tu aimes à l'infini : ton amour est si grand qu'il donne de la valeur au nôtre.

Oui, tu reçois l’hommage de nos cœurs, tu fécondes nos pauvres efforts en vue de nous aimer les uns les autres, tu ne repousses jamais celui qui vient à toi.   Béni sois-tu, Seigneur !

AV

EXHORTATION

Si quelqu’un se plaint que le monde lui a manqué, c’est qu’il a manqué au monde.

Si quelqu’un se plaint que l’amour ne l’a pas comblé, c’est qu’il se trompe sur l’amour.

L’amour n’est pas un cadeau à recevoir, mais un don à consentir.

St Exupéry

1

Le seigneur a fait de nous des veilleurs.

Oui, Il est proche, tenons ferme, tenons jusqu'au bout l'espérance de l'Esprit.

2

Dieu nous rencontre toujours à l'improviste.

Soyons les messagers de son jour et allons dans la paix du Christ !

Signes 81

L6

Le Seigneur nous accorde sa bénédiction.  Il est soleil au-dessus de nous.

Terre sous nos pieds, Amitié tout autour de nous, image de lui-même au cœur de notre être.

Allons en paix !

Praxis 1996

Le Seigneur nous accompagne sur la voie de l'espérance, elle est ouverte pour tous les humains !

La grâce est avec ceux qui aiment le Seigneur Jésus-Christ, c’est inébranlable !

364 § 1 & 4 « Sur tous les peuples dans la nuit ... »


Stats

Affiche le nombre de clics des articles : 455515